Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 21:32

"Lors d'une tentative effectuée le 26 septembre 1983, M.Afanassief et J.P.Quilici furent stoppés par une fissure large non protégeable avec un matériel classique"

Quelle invitation pouvait être plus tentante pour nous que cet appel à la défloration d'une fissure large??? Aucun.

 

 

S'il était entendu que Mr Afanassief décédé depuis n'y retournerait malheureusement pas, nous nous questionnions sur l'envie que pouvait avoir J.P Quilici d'y monter finir son oeuvre, ne le connaissant pas personnellement et le personnage étant assez intimidant, nous n'osions pas trop demander. Le hazard fait parfois bien les choses puisque nous l'avons croisé par chance dans la Purcaraccia il a été tout de suite emballé (et bien briefé par JL Fenouil!!) pour que nous y allions et nous a donné des conseils sur l'accès et un bivouac laissé au pied par lui et son collègue.

Etant donné l'accès plus que mortel au pied de la voie (les anciens protagonistes y avait accédé en hélico) et commençant à bien connaitre le fond du ravin du Pulischellu, nous avons décidé avec Marie-line et Gille Donadio de ne pas faire le tour par le haut du Vallon mais de rejoindre le pied du grand pilier sommital en ouvrant un autre pilier en dessous "honey moon" cette voie se trouve 300m à droite "des larmes du Pulischellu".

 

 

 

 

Ayant prit la pluie en haut du pilier et passé une nuit mémorable dans le bivouac du crane la journée du lendemain à été foirée et utilisée à redescendre à la voiture. Si seulement nous l'avions su, nous étions à 50m du Bivouac Quilici et d'une tente!! dommage mais le matos était à pied d'oeuvre il ne nous restait qu'à attendre le soleil pour remonter quelques jours plus tard en mode fast and furious (pour les dérapages...) dans le bas "des larmes" qui portent bien leurs noms après la pluie...

 

 

Comme souvent en Corse, il nous est apparu difficile d'évaluer l'ampleur de la face, le plan était de partir léger à la journée et de rejoindre le point atteint par les ancienss, poursuivre jusqu'au sommet et avoir assez de temps pour équiper une redescente, rejoindre le Giru, le vallon et remonter jusqu'à notre matos. En cas de foirade, bivouac au sommet (ou plus bas) avec du gros matos : une puff et un sachet de riz chacun.

Effectivement le bas de la voie s'est rapidement avéré être "tendu", pas moyen de courir (le 5+ valant largement son pesant de 6b moderne!) lorsque nous avons rejoint le top (200m) atteint par JP et Afanassief il était tard, nous étions trop chargé : gros cam, flotte et fringues pour la nuit, lampes...Gros coup de pression, conciliabule : nous décidons qu'il ne doit pas être si difficile d'improviser des rappels mais qu'il faudra décider de redescendre assez tôt pour le faire de jour. Il nous reste plus des 2/3 de la face alors en route!

 

 

Après une grande trav presque descendante, nous rejoignons une ligne de fistrouilles raide mais évidente que nous suivrons jusqu'au sommet, quelques inquiétudes pour l'énorme surplomb qui barre le haut de la face mais avec le matos que nous avons ça passera bien, en fait ce n'est pas dur mais alors que les nuages se dissipent quel gaaaaazzzzzzz!!

 

 

 

sommet candellonu

 

Sommet pas trop tard, deux photos et on s'arrache, les nuages nous cachent le ravin et on descend au jugé vers ce qui nous semble être le Giru, pas mal d'arbres en 6 rappels nous sommes en bas. mais en bas de quoi? Marie-line avait compris que nous arriverions au pied de la tour et devrions la contourner, je pensais que nous rejoindrions la brèche permettant de redescendre du bon coté. (bon...le filles ont parfois un certain sens de l'orientation..). Après une heure de canyoning, nous voilà au pied du Candellu et rapidement à notre bivouac 4 étoiles. PFIOuu!

 

bivouac Quilici

 

 

topo bientôt (ou à l'auberge)

Repost 0
Published by tradannot - dans Corse nouvelles voies
commenter cet article
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 10:52

Voilà les derniéres voies que nous avons gratté avant notre départ, parfois il n'est pas besoin d'aller loin...

Je pensais que tout serait déjà ouvert mais à part un départ spitté 200m plus à gauche (et la voie de Xav et sylvie sur la droite). Que dalle.

Ce n'est pas un bastion de grande ampleur mais le rocher y est au delà de l'imaginable partout, du coup, avec une marche d'approche rapide et facile, ça fait une belle alternative pour une journée ou on veut aller se baigne à la sulinzara!!

Dans la voie de Marie-line les longueurs sont courtes car nous avions fumé une corde PETZL neuve GRRRR (en 4 jours) mais c'est du trad donc vous faites les relais bien ou vous voulez!!!

La voie de Gilles et magalie est plus classique, un peu plus dure et fissuresque mais super aussi.

Voies répétées dans la semaine qui suit par un team corse : Ils avaient l'air contents jolies photos.

 

PA161048.JPG

 

1.JPG

derniere longueur sur le cube

 

2.JPG

taffoni de ouf!!

 

3.JPG

 

4.JPG

la fissure dure de Gilles et mag'

 

5.JPG

summit du cube

 

6.jpg

mag dans les devers

 

7.JPG

 

8.JPG

 

9.jpg

 

10.JPG

passage du suppositoire

 

11.JPG

 

12.JPG

 

CAM01239.jpg

 

CAM01245.jpg

 

CAM01253.jpg

 

 

CAM01263.jpg

 

P1040587.JPG

 

P1040594.JPG

face pie du cube

 

PA151007.JPG

 

PA151001.JPG

le suppo...c'est moi!!

 

et pour finir le topo original moisi :

topo-cube.jpg

 

enjoy!!

Repost 0
Published by tradannot - dans Corse nouvelles voies
commenter cet article
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 22:49

1.JPG

 

Bon, voilà la suite de nos périgrinations, nous étions partis pour bartasser dans le fond du vallon avec des gros sacs mais finalement nous avons décidé d'aller vite jeter un coup d'oeil au pied de cette grande-grande face. Surprise, le pied est tout dégagé (pas de maudit chemin à tracer) et le rocher est dément, trés rapidement deux départs sont évidents, la suite ne se voit pas. La décision est vite prise, on dort là et demain on monte voir.

Comme on est deux cordée on va ouvrir en parralléle, la place ne manque pas. Nous attaquons avec Marie-line dans un magnifique diédre inquiétant mais qui finalement protége bien tandis que Gilles et Magalie partent en quête de taffoni plus à gauche.

Ca déroule bien, le final de la première tour est une régalade (mur raide plein de trous pour nous et un super diédre pour nos amis).

Une fois engagés dans la deuxiéme tour, nous n'en finissons plus, le haut est finalement plus haut que le bas (contrairement à ce que les photos aissent penser).

 

En tout cas on a rarement fait un truc aussi varié, pas dur dans du rocher dément. Cela demande un peu de flair pour l'itinéraire (rien en place) mais c'est logique. La tour du haut est super gazeuse. Le fait d'arriver directement au sommet de la Punta Rossa tout à fait alpinistique!!!

 

PA140988--2-.JPG

 

2.JPG

 

Gilles dans le bas de "calamity Mag"

 

3.JPG

 

4.JPG

le haut de la tour 1

 

5.JPG

L'attaque du "kiff du têtard"

 

 

6.JPG

 

7.JPG

 

8.JPG

bivouac super hot!!!

 

9.JPG

le départ de "calamity Mag"

 

10.JPG

 

11.JPG

 

12.JPG

 

13.JPG

 

14.JPG

 

15.JPG

 

16.JPG

 

17.JPG

 

18.JPG

Gilles pas mécontent d'en finir...maintenant va falloir descendre avant la nuit!!!

 

19.JPG

 

20.JPG

Marie-line sceptique pour l'horaire...

 

21.JPG

 

22-copie-1.JPG

 

23.JPG

carrément alpinistiqueeee

 

24.JPG

 

25.JPG

les rappels d'espéranza pour redescendre tranquillou

 

topo-face-nord-punta-rossa.jpg

le topo original.

 

Je pense que la voie fait trés bien à la journée, compter 1h30 d'approche, le chemin du pulischellu commence à être vraiment facile à trouver. et la redescente est rapide.

 

 

Repost 0
Published by tradannot - dans Corse nouvelles voies
commenter cet article
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 19:48

teghie-topo.jpg

 

Tout est dans le titre, nous sommes allés encore une fois en Corse, encore une fois à Bavella qu'on commence à bien connaitre et qui du coup nous attire de plus en plus. Nous avions perdu floflo blessé aux côtes mais gagné un couple pas banal : Gilles Donadio et Magalie Brunel. (voir la suite)

 

Nous avons ouvert quelques voies dans le fond des vallons (topo à suivre) mais celle-ci était juste la à nous attendre, en plein milieu des tegh', une fissure qui déroule bien et variée en bas et puis des dalles propres et qui protègent assez bien en haut, un petit tunnel en plein milieu des dalles du haut pour une touche de rigolade.

Le tout fait une ligne super "classique", peut être la plus facile d'accés pour monter au sommet. Il ne faut pas beaucoup de matos et nous avons laissé le tout propre. 

 

Matos : deux jeux jusqu'à N°4 éventuellement des cablés. 4 relais sont équipés, pas de spits dans les longueurs.

Dans L5 veiller à quitter la fissure lorsque l'on rejoint presque étaux et violon (spits rouillés dans une fissure à main qui filent dans une dalle lisse), elle devient toute pourrie et à gauche une autre sortie est plus jolie.

Le seul passage un peu inquiétant (au pire il suffit de traverser 20m pour rejoindre la porte des cieux) est le 6a au dessus de la vire, une petite trav en dalle vraiment facile mais un peu engagée. La longueur suivante marche bien , il y a des trous pour les cam's.

Dans la longueur du tunnel veiller à bien prendre la fissure de gauche, tout droit cela marche (6a) mais c'est moins rigolo.

 

1.JPG

Marie-line dans le tunnel

 

2.JPG

Marie-line en tête (tout le bas) au combat dans la L2

 

3.JPG

Mais ya du gaz. L3

 

4.JPG

cheminée tranquille de L3

 

5.JPG

 

6.JPG

Relais de L3

 

7.JPG

 

8.JPG

L4 je repars bien volontier!!!

 

9.JPG

 

10.JPG

probablement ce qui a fait que la ligne n'avait pas été ouverte avant : 3m de ronces, si c'est que ça on signe tous les jours!!!

 

12.JPG

 

13.JPG

 

14.JPG

la longueur qui demarre de la vire, petite trav en dalle un poil engagée.

 

PA090765.JPG

sceptique??

 

PA090773.JPG

yeah!!!

 

PA140944.JPG

youhooo

 

PA140946.JPG

on devine le tunnel la haut

 

PA140953.JPG

 

PA140957.JPG

 

PA140967.JPG

 

PA140975.JPG

la sortie du tunnel (assez long mais il fait jour)

 

PA140978.JPG

 

PA140984.JPG

 

summit, relais : tout le monde en bas!!!

 

topo-penne-rigate.jpg

 

le topo initial pour les fétichistes.

 

 

 

Repost 0
Published by tradannot - dans Corse nouvelles voies
commenter cet article
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 20:50

1-copie-3.jpg

 

Et voilà le dernier opus de nos balades corses, "Délivranza" pour le coté Corse mais le nom vient de la bonne obsession que ce mur avait sur nous depuis deux ans. C'est aussi un clin d'oeil au mythique film "trash" et à Christian Guyomar et sa voie du Verdon, Délivrance donc...

Ce mur est très particulier, le centre de la face est complétement lisse mais le  coté droit est lui criblé de trous qui semblaient se prêter fort bien à l'escalade mais surtout aux protections.

Trois longueurs l'année derniére nous avaient montré qu'effectivement ça grimpait et que ça ne protégeait pas trop mal...pour autant pas jouable sans perfo, pas trop notre kiff en corse mais la ligne semblait vraiment valoir le coup.

 

Alors en route pour une premiére pour nous : ouvrir du bas en trad autant que possible mais avec le perfo pas loin en cas de dalle lisse ou pour tirer au plus classe/compact quand il le faut. Nous prenons 30 spits et les accus qui vont avec, ça nous fera au moins les relais conforts. Le spectre de la voie tirée par les cheveux rode autour de nous, je suis inquiet par le fait d'avoir un perfo, j'ai tellement critiqué ce genre d'ouverture, je me suis si souvent félicité de ne pas avoir emporté de spits avec nous...advienne que pourra, les autres y arrivent ça fera bien pour un essai...

 

Dés le départ on se pose la question, ça protêge mais "juste-juste" alors doit on mettre des spits? Si ça passe sans pour quoi en rajouter? le niveau de la voie sera certainement plus élevé plus haut, n'allons nous pas manquer de spits s'il en faut vraiment? on choisi de passer à la hussarde puis au pire de revenir rajouter si vraiment ça craint et si la voie mérite d'être répétée.

 

 

2-copie-2.JPG

 

3-.jpg

 

On comprend rapidement que OUI la voie mérite d'être laissée propre pour des répétitions, le rocher est dément, raide, varié à mort, l'ambiance démente et surtout au fil des jours, les longueurs s'accumulent mais nous sommes toujours aussi loin du sommet... 

 

4-copie-1.jpg

 

 

5-copie-3.JPG

 

6-copie-3.JPG

 

7-copie-2.JPG

 

8-copie-1.JPG

 

9.JPG

 

argh j'aime pas pas pas...mais c'est le seul moyen de passer dans les dalles pour rejoindre une fissure à doigts de rêve!!!

 

10.JPG

 

ça plane pour flo...

 

11.JPG

 

Marie-line commence à avoir les coudes qui montent dans la fin du 7a+ au dessus du grand toit, gaz flippant.

 

12.JPG

 

Victoire que dalle!!!

 

13-.JPG

 

La surprise de la pyramide sommitale qui est en fait une tour décollée et beaucoup plus haute que nous le pensions, sale blague pour notre organisation mais les longueurs sont trop belles alors on avance tout ce qu'on peut. Ou est donc ce putain de sommet!!???

 

14.JPG

 

15.JPG

 

16

 

Un des super Bonzaïs en haut des grandes dalles sous le bivouac.

 

17-.JPG

 

Perdu dans la face, les photos que nous avons sur les téléphones ne donnent rien. On comprend plus rien...

 

19.JPG

 

Plus moyen de descendre nous n'avons plus assez de corde pour fixer le bas, le refaire en grimpant serait trop long, (trop dur dans notre état de décrépitude avancé) alors on va tenter un one-push : bivouac et demain est un autre jour. 

 

20.jpg

 

Bivouac des pompiers : 

 

21.jpg

 

réveil à 5h du mat, il fait froid, un rafût d'enfer, une odeur et des bruits bizarres..flo qui prépare le petit déj??? c'est vrai que la longueur suivante à l'air appétissante mais flo abuse...sommeil...mais putain il fait quoi à courir partout la vire fait 2m. J'ouvre les yeux : Flo en slip avec un sac de hissage à la main en train de taper par-terre en faisant des bruits d'homme pré-historique, là je prend peur!!!

L'arbre à coté duquel il dormait s'est embrasé seul pendant notre sommeil, la vire fait 2m de large, le pin, bien sec est en plein milieu et brûle en plusieurs endroits, flo avec une scie de 20cm essaie de couper l'arbre (50cm de diamétre...) et y parvient, la souche roule, on jette de la terre dessus, OUF, c'est passé pas loin...on avait pourtant super bien éteint le feu.

22.jpg

 

c'est bon tu l'auras ta longueur affreux jojo...

 

23.jpg

 

 

pas facile avec un seul bras!!!

 

24.JPG

 

26.jpg

 

27.JPG

 

28.jpg

 

ça passe dans les trous.

 

29.JPG

 

30.JPG

 

31.jpg

 

32.jpg

 

Bouh!!!

 

33.JPG

 

34.JPG

 

35.JPG

 

 

Ouiiiiiiii le sommet!!!

 

36.JPG

 

hahahahahahahaha t'as pris cher hein floflo!!???

 

37.JPG

 

Allez la faire c'est trop classe.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by tradannot - dans Corse nouvelles voies
commenter cet article
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 21:07

1-copie-1.JPG

 

Il etait temps mais je n'ai pas trouvé de photos de la face alors ce sera une photo du...livre d'or.

Notre derniére ouverture du trip, carrément un sacré coup de bol avec la fatigue, il fallait ça.

 

Ca ne paye pas dutout de mine (pas étonnant que ce soit resté vierge à coté des classiques)  mais c'est vraiment à faire, tous les styles de fissures, des espéces de tunnels/canyon, aucun nettoyage, protections béton. La longueur au dessus du jardin vaut le détour même en passant par la porte des cieux ou une sortie alternative à acqua in bocca (histoire de ne pas se taper trop de dalle!!!)

Nous avons démarré par "Acqua" puis traversé dans le ravin qui descend vers "la porte des cieux" (on peut faire l'inverse), il faudrait voir si un départ n'est pas possible dans le bastion du bas ou voir avec la vieille voie non répertoriée?? (spits dans un diédre en L1)

 

IMGP0064 (4)

 

Le canyon

 

IMGP0076 (3)

 

Mythique L4, 6c

 

20121006 172213

 

Le tunnel permettant de rejoindre "acqua", de ce relais (2 seuls spits) rappel de 60m jusqu'au jardin, sinon passer par "Acqua"

 

IMGP0032 (9)

 

La premiére écaille, pas facile (ne pas se gourer de sens dans le haut)

 

IMGP0061 (3)

 

le bas des cheminées

 

IMGP0077 (3)

 

Le haut.

 

20121006_220114.jpg

 

et le topo moisi!! (cliquer dessus il s'agrandit...)

Repost 0
Published by tradannot - dans Corse nouvelles voies
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 10:49

C'est la deuxiéme voie que nous avons ouverte pendant notre dernière visite.

L'oeil du Maure

Nous voulions principalement rejoindre la grande arche au sommet du pilier sans trop se prendre la tête sur la voie, pour autant c'est chouette, certaines longueurs sont vraiment agréables pour qui aime la fissure, mention particuliére pour la L3, 4 et surtout pour les deux dernières longueurs ouvertes à la hussarde mais avec de bonnes surprises à l'interieur de la fissure, heureusement parce qu'au niveau des protec c'etait pas nickel nickel... 

Il y a dans le milieu L7/8 pas mal de végétation mais flo y a passé pas mal de temps en nettoyage.

Vu l'heure trés trés tardive, nous sommes redescendu avec les moyens du bord (une attache et une liaison de 70m), du coup, pour d'éventuels répétiteurs, il faudrait revoir ca, c'est assez facile avec les arbres mais on y voyait plus rien.

 

 

le rocher de la corse et ses surprises (la photo n'est pas truquée!!), bloc au sommet de la lunarda

1

 

Marie-line dans L3 super joli diédre au sommet du gendarme.

IMGP0033 (7)

 

l'objectif de la journée...avec vue mythique et gourmande sur a Taula

20121002 182357

 

Marie-line dans la renfougne horizontale de L4...étrange. N°5 utile (ou une paire de trés grosses...)

IMGP0041 (7)

 

Florent dans la suite de cette même longueurs, gain en dénivelé : -1

20121002 150420

 

Les cheminées de sortie avec l'arche en fond, le houx visible dans la cheminée n'y est plus, nous avons eu un léger différent....flo m'a vengé.

IMGP0058 (3)

 

La partie végétative du milieu, avec des spits nous aurions peut-être grimpé dans les dalles. Une autre fois... 

IMGP0053 (5)

 

Enfin!!! comme le montre la corde, il y a un bon coup de cul à donner pour arriver au sommet de l'arche.

IMGP0062 (3)

 

le bas de la suite.

IMGP0016 (8)

 

et le topo :

 

20120924_150834.jpg

 

L'accés est facile mais sinueux, le mieux est de nous envoyer un mail pour des explications si quelqu'un veut y aller.

mail de lionel

 

 

Repost 0
Published by tradannot - dans Corse nouvelles voies
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 16:56

Bon que ce soit clair, en ce moment nous ne croulons pas sous le travail alors on se proméne, sous-terre, sur terre, en Italie, Corse, un peu de montagne, pas de quoi se plaindre même si on le mérite bien aprés un été sous le signe de la frénésie.

Le nombre de nos escapades verticales est inversement proportionnel à l'organisation de celles-ci (cela signifie que c'est un beau bordel!!) mais Florent baghioni nous a rejoint alors plus nombreux forcement on est...plus ambitieux!!! 

Notre nouveau jeu c'est de partir à la journée n'importe ou mais à la journée.

Alors comme on a pas le temps, on fait pas de dépot de matos, on va pas voir le chemin c'est trop long, quand c'est du bon maquis qui pique on fait le sentier avec les sacs de hissage sur le dos, aprés une fois au pied de la face on choisit ou on attaque (ha oui parceque ca non plus on le fait pas avant parcequ'on a pas de photos...) , comme on sait pas trop on prend plein de coinceurs et pas trop de spits ni de goujons et un seul accu parceque c'est lourd (et parcequ'à chaque fois qu'on le prend on s'en sert pas, patatipatata...) 

Aprés, comme souvent la ligne la plus classe à ouvrir est la plus longue ben tant pis on attaque au plus joli mais comme le plus joli est aussi la ou c'est le plus dur et que comme la ou c'est le plus dur c'est le plus dur à protéger (oui parceque comme on fait du trad à Annot et qu'on fait chier tout le monde avec les spits, on peut pas en mettre trop sinon ca nous décrédibilise genre tu vois le truc ouai...) bon bref, on sort tard.

Si on avait  à manger et à boire et des fringues on pourrait dormir au sommet mais comme on a qu'une lampe pour 3, le mieux est encore de descendre vite parcequ'équiper des rappels de nuit c'est un peu chiant, comme de refaire les 3h de marche pour rentrer à la voiture...

Alors bien entendu le lendemain on est un peu fracassé alors on va faire une classique tranquille...

- "mais putain, juste un peu plus a droite, elle a été faite cette fistrouille??"

mais les journées de repos c'est chiant alors le lendemain......  on y va! 

 

L'impressionante sortie de "l'oeil du Maure"    

 IMGP0063 (3) - Copie

 

Nous avons ouvert 3 voies, la premiére c'est "les fils de la puta rossa" que nous avons repéré en faisant "mimi" la voie d'Antoine Barbier et Eric Biancarelli sur la punta rossa.

Nous voulions mettre un minimum de spit et avons donc suivi autant que possible les lignes de fissures en lorgnant sur le fantastique diédre vert fluo au centre de la face, une jolie trav nous a permis de le rejoindre, sacré coup de bol. La voie mérite vraiment d'etre répétée, elle est facile à protéger le rocher dément et super bien nettoyé hormis 2m dans la fin de l'avant derniére longueur. (topo à la suite)

 

départ de la deuxiéme longueur, tafoni bien raides 6b+

IMGP0008 (3)

 

 

Marie-line dans sortie de la longueur en 7b

20120925 134114

 

la fameuse trav vers le diédre, bien gazeux..

fils de la puta

photo d'éric (merci!!!)

 

 

Flo se gave dans Le diédre fluo : 7a à main/poing

20120925 163507 - Copie

 

La vague salvatrice, sinon, ce serait pas 7a!!

20120925 150757

 

L'avant derniére longuer bien pure 6c taquin.

20120925 181351

 

c'est raiiiide

IMGP0045 (2)

 

rasta en vacances à l'auberge

2

 

la traversée vers le diédre, 6c tout en équilibre rigolot

IMGP0033 (3)

 

la premiére longueur 6a+ de chauffe et de réglage pour le tirage du maudit sac de hissage...

IMGP0004 (3)

 

le petit "coup de cul" à donner à la fin du diédre

20120925 161038

 

L7 6C

IMGP0056

 

IMGP0044 (2)

 

 

le topo (les X en bleu sont les spit)

IMGP0006

 

20120925 152236

 

20120925 160810

 

les autres voies dans un suivant article...merci la corse!

 

 

Repost 0
Published by tradannot - dans Corse nouvelles voies
commenter cet article