Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 16:09

 

P1000330

DSC00432

Quelques petites précisions concernant le matos que l'on peut utiliser pour se protéger.

Dans un premier temps, les friends : il en existe une variété infinie en fonction des marques et époques on peut parler de certaines caractéristiques propres à chacun des modèles qui peuvent justifier l'achat de l'un ou l'autre (ou tous) :

 

  • Taille bien entendu ce ne sont pas toutes les mêmes d'une marque à l'autre et parfois même pour une même marque d'une année sur l'autre...(voir quelques correspondances ci-dessous) Il sera toutefois indispensable de connaître les siens mais aussi les différents racks classiques afin de pouvoir communiquer un minimum avec son partenaire ou d'autres cordées.

    Selon les pays et les spots , les tailles inscrites sur les topo sont assez souvent les Camalots mais aussi les tailles Wild country (à qui l'on doit le nom de « friend »). Il ne faut pas oublier que la patrie du trad est située outre manche et que les inglish ont toujours porté dans leur coeur le matos Wild country.

     

  • Tige (Câblée ou barrette), c'est la partie qui est entre les cames et la sangle. Préférer les tiges en câble, plus souples donc plus sures en utilisation dans des fissures horizontales. Le seul avantage des barrettes étant leurs prix...

    http://www.wildcountry.co.uk/HintsandTips/UnderstandingCams/Principles/

     

  • Largeur de la tête des cames, c'est ce qui va déterminer qu'un friend rentre dans un trou ou pas pour une taille déterminée, dans une longue fissure cela ne change rien. Les fameux « Aliens » ont construit leur réputation justement sur le fait d'être très étroits.

    Depuis, les « C3 » de Black diamond ont essayé de faire mieux ainsi que les nouveau « Mastercams » et les « Zéro » de Wild country. Blog cams

    http://www.rockclimbingtools.com/PhotoGallery.asp?ProductCode=alienparent

              http://www.blackdiamondequipment.com/en-us/shop/climb/protection/camalot-c3

              http://www.wildcountry.co.uk/Products/Node1/

Même si la plus-part des nouveautés sont plus étroites que les « Aliens » et bien souvent de plus petite taille, les « Aliens » sont encore très recherchés (et pas facile à trouver).

Il semble que les « C3 » réagissent un peu étrangement et n'aient pas eu tant de succès aux US, pour ce que nous avons pu constaté, il faut qu'ils soient usés pour mieux mordre, lorsqu'ils sont neufs, ils semblent ne pas bien tenir (Question d'alliage???) la tige en plastique qui recouvre les câbles semble aussi trop rigide (les « Aliens » sont très souples) et fait ripper le C3 très facilement.

En ce qui concerne les « Mastercams » ils sont un peu récents mais ne semblent pas trop satisfaire ceux qui en possèdent, un des principaux problémes étant le galbe trop prononcé des cames les rendant assez difficiles à retirer car la pointe de la came vient toucher le bord opposé, c'est une erreur de débutant pour une sociéte comme Métolius.. (c'est Métolius qui aurait racheté « Alien ») avec toujours quelques regrets pour leurs ancètres « Aliens » et leur facilité d'utilisation.

Les « Zero » N'ont pas vraiment pénétré le marché Français ni US. C'est dommage, mais ils semble que cela reste une arme pour l'artif.

 

  • Epaisseur des cames adaptée aux roches tendres ou dures, Métolius a développé des cames plus larges pour les roches sableuses anciennement appelés « fat cams » ils existent maintenant sous le nom de « powercams ». C'est anecdotique.  Les nouveaux "Totemcams", ont des cames qui reprennent le systéme de câblage des Aliens et larges du meme ordre pour une largeur générale de la téte identique.

http://www.metoliusclimbing.com/power_cam.html

http://www.totemcams.com/index.php?id=1

 

  • Nb de cames (3 ou 4) ce critère influence la largeur du coinceur ainsi que sa réaction aux sollicitations latérales durant l'utilisation. (coinceur qui marche vers le fond ou au contraire qui s'éjecte en butant sur les bouts de l'axe des cames). Il n'y a pas de règle mais des préférences en fonction des gouts, il est toujours bon d'avoir quelques tricams dans un rack.

     

  • Axe simple ou double, Les seuls coinceurs équipés de 2 axes sont les camalots et c'est ce qui fait l'essentiel de leur avantage, cela permet pour une taille donnée d'avoir un Camalot qui se ferme de prés de 20 % de plus que n'importe quel autre coinceur. Le résultat est un spectre d'utilisation plus grand et aussi moins de chance de se tromper de tailleet des faciltés pour le retirer...

    http://www.blackdiamondequipment.com/en-us/shop/climb/protection/camalottm

Dmm vient aussi de sortir du matos trés similaire aux camalots, ce sont les Dragons, doubles axes aussi, même systéme de couleur/taille (ca c'est trés bien), à peu prés la même comodité d'utilisation (gants...), juste une critique quand à l'attache avec une sangle en dyneema "ralongeable" de quelques 20cm mais surtout passant dans 2 trés petits orifices ne permettant pas de mousquettonner (c'est essentiellement un probléme pour l'arftif ou les grimpeur peut moins facilement monter dessus.

http://www.dmmclimbing.com/productsDetails.asp?pid=4&pid2=249

 

 

Métolius Propose un astucieux système permettant de se rapprocher de cet avantage sur le « super cam » qui possède un seul axe mais décalé et deux cames beaucoup plus grosses que les autres et dont le design permet au coinceur de se fermer beaucoup plus. Il n'existe qu'en trois tailles.

http://www.metoliusclimbing.com/supercam.html

la marque Oméga Pacific propose aussi un coinceur de conception très intelligente qui contient trois tailles en une seule et couvre donc un spectre plus large encore que les Camalots. Une des limites de ce coinceur est le fait que celui-ci doivent s'allonger pour devenir plus petit et n'est donc utilisable que dans une fissure profonde. Le « link cam » coutant assez cher, on peut se demander s'il n'est pas plus utile d'acheter pour le même prix 3 coinceurs classiques. Il existe en 4 tailles.

http://www.omegapac.com/op_products_linkcams.html

Enfin, la marque Trango propose depuis peu les "MaxCams" qui possédent deux axes encore plus éloignés que ceux des camalots et qui donc couvrent un spectre encore plus large que ces derniers, super bien finis, ils semblent être véritablement l'alternative aux camalots. Ils existent en 6 tailles jusqu'a plus ou moins N°4 camalot (C4).

http://www.trango.com/prod.php?id=113

  •  

     

  • Symétriques ou « offset » comme les Aliens-hybrid et les nouveaux Métolius « Master-cams » et « TCU » en tricams. Les friends offset possèdent deux cames identiques et deux autres cames plus petites, cela permet de placer un coinceur dans un trou qui n'est pas régulier, c'est particulièrement utile dans les voies ou l'on se protège dans des anciens trous de pitons évasés.

    http://www.metoliusclimbing.com/offset_master_cam.html

    http://www.mtntools.com/cat/rclimb/cams/cchaliens_hybrid.htm#

     

  • Résistance, adapté à subir une chute ou point de progression comme les « zero » de wild-country. Ces derniers existent en 6 tailles dont les deux plus petites ne sont normées que pour de la progression (artif) et n'étant donc pas à même de supporter une chute. La marque souligne cela dit que certaines protections fréquemment utilisées en trad comme de très petits câblés ou des Rp's ne sont pas plus résistant que les « Zero » et que donc sous réserve de bien les placer, et être assuré bien dynamique, il peuvent être utile en libre aussi. Les 4 plus grandes tailles sont normées pour le libre.

    Il faut bien avouer que même si cela doit être une arme en artif (surtout en clean-climbing) et surtout en granit, leur taille et leur conception font un peu peur...

    http://www.wildcountry.co.uk/Products/Node1/

     

  • Conception anti « effet parapluie » ou non. Dans les anciens modèles de Friends, les cames pouvaient se retourner complétement (sous l'impact ou à cause d'un mauvais placement) par la suite, la plus-part des coinceurs se sont vus équipés de systèmes anti-parapluie. (sauf les trés nouveaux totemcams)

    Ce système peut être utile lorsque le coinceur a « marché » dans une fissure dont le fond est plus large et se retrouve donc posé comme un coinceur à câble (stopper), parfois, dans des trous évasés (genre bi-doigts) le coinceur peut être placé délibérément complétement ouvert mais cette technique ne doit être utilisée qu'en désespoir de cause.

    Les « Camalots » et les "Max cams" Trango du-fait de leur double-axe ne sont pas concernés par ce problème.

     


DSCN0029

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lionel 22/04/2010 11:14

ben oui, c'est le destin qui nous a reuni...
t'as reussi a faire le tri chez métolius??
lionel

Marianna 22/04/2010 10:44

Dis donc je vois que des tchetchénes t'ont inspiré il y a bien longtemps, tu as du être content qu'ils sont enfin arrivés

guigui 22/01/2010 20:18

aller à quand un article sur les stopper et les big-bro???

guigui 06/01/2010 00:28

non c'est bon ça ira, je préfère coincer le yop ou la chaise

lionel 05/01/2010 21:45

et t'as pas vu la chaise...
Tu veux pas m'acheter le friend tchetchéne (en bas à gauche) il est en titane et presque aussi classe que ceux de l'ami Mike "free solo".