Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 14:42
 

Cam's et autre nuts...

Bon, suite à l'article sur les Friends, voyons un peu le reste par ordre de technicité :

DSC00456

 

Les cablés ou stoppers

Ce sont les plus classiques, on pourrait citer différents noms qui sont devenus des appellations, jeu de rocks, Clogs, stoppers, bi-coin, Wallnuts, Curve de Métolius...cela résume toute pièce métallique (alu, laiton, cuivre) sertie au bout d'un câble ou parfois muni de trous pour le passage de cordelettes pour des gros et anciens modèles.

Initialement assez basiques (un simple boulon pour les premiers « clog »inventés au pieds de la falaise de Cloggy) ils ont peu à peu prit une forme classique de bicoin à facettes convergentes de largeurs différente pour répondre à plus de fissures, par la suite, de nombreux systèmes se sont différentiés notamment permettant de faire des couplages et d'agencer deux coinceurs ensembles.

Dans une recherche plus technique et certainement plus pour l'artif au début, les coinceurs sont devenus de plus en plus petits, en alliages de plus en plus techniques et puis de formes très variées (hexagonaux, offset..)

http://www.metoliusclimbing.com/curve_nut.html

http://www.wildcountry.co.uk/Products/PassivePro/Rocks/

http://www.blackdiamondequipment.com/fr-fr/shop/climb/protection/stopper-sp-r-sp-set-pro-no-1-13

http://www.trango.com/prod.php?id=135


RP's

Offsetbrass nuts

Il y a déjà bien longtemps Roland Pauligk a inventé les plus petits câblés dont la tête était si petite qu'il fallait y sertir directement le câble, ils ont une tête en laiton et un câble très fin ne les rendant pas tous adaptés pour assumer un vol (selon les marques et les tailles), ils peuvent malgré tout aider lorsque la fissure est trop fine pour tous les autres moyens.

Depuis, pas mal de marque en produisent, Black diamond, Métolius, Camp, DMM.

Les marques Wild-country (Rocks) et DMM (wallnut) font aussi des câblés très petits mais en alu.

Certains RP's sont Offsets (voir la suite).

http://www.blackdiamondequipment.com/fr-fr/shop/climb/protection/micro-stopper-set-no-1-6

http://www.metoliusclimbing.com/astro_nut.html

http://www.wildcountry.co.uk/Products/PassivePro/MiniRocks/


Offset HB/Wild-country/DMM

Peenuts 2

Ce sont des câblés dont les facettes ne sont pas symétriques et qui dont donc super appropriés pour les fissures évasées et les anciens trous de pitonnages lorsque l'on grimpe en « clean climbing ». Ces coinceurs initialement en Alu sont maintenant décliné en Laiton (par HB) et en des tailles de type RP's.

D'autres marques font des Offset, notamment DMM (Alloy offset et Peenuts) mais qui sont toujours en alu et ont exactement la même forme que les anciens HB.

http://www.mtntools.com/cat/rclimb/nuts/dmmalloyoffsetnuts.htm

http://www.yosemitegifts.com/hboffsets.html


Superlight Rocks,

Superlight

Wild country produit un article assez dément et pourtant peu connu, c'est un câblé classique mais qui cumule pas mal d'avantages sur un seul outil, premier avantage, un seul câble (pour une solidité équivalente et en inox!!!) et donc plus de facilité dans le placement car la tête est moins large (un seul trou pour un seul câble), en plus de cela, c'est un Offset et il peut aussi fonctionner en couplage.

Ils existent en 6 tailles dont la plus petite est équivalente aux plus gros RP's, c'est super polyvalent.

http://www.wildcountry.co.uk/Products/PassivePro/SuperlightRocks/


Ball nuts

Ballnuts

Avant que les Friend ne soient inventés, de nombreuses tentatives ont été faite, essentiellement pour transformer un simple nuts en nuts à géométrie variable. Aucun de ces systèmes (http://www.needlesports.com/nutsmuseum/nutsstory.htm) n'ont jamais été vraiment concluant, le seul descendant intéressant de cette gamme de dinosaures étant le ballnuts.

C'est un câblé normal disposant d'une gorge dans laquelle glisse une demi sphère. Ces outils peuvent donc pénétrer dans une gorge bien plus étroite que ce que pourrait faire un quelconque friend. Autre gros atout, ils peuvent s'installer même dans un trou aux bords parallèles et ne nécessitent pas de « piège » comme les câblés. Ils sont par contre assez difficiles à retirer après un choc ou même une simple sollicitation et assez couteux. A n'utiliser que dans du rocher plutôt correct, une arme en artif clean.

http://www.camp-usa.com/products/climbing-protection/ball-nuts.asp

http://www.trango.com/prod.php?id=36

 

Hexentrics

DSC00459

Dans la gamme des dinosaures se sont les diplodocus, ils ont permis à des générations de grimpeurs d'ouvrir des fissures que les câblés ne permettaient pas de protéger car trop petits,Ils ont servi d'alternative plus légère aux simples coins de bois ou bong (très gros pitons).

Pour cela nous leur devons un respect historique.

Malgré ce que croient beaucoup de personnes, ce ne sont pas de simple « gros câblés » (qui ont d'ailleurs existé) mais sont assez techniques, La disposition de leurs facettes fait que l'on peut les utiliser même dans des fissures aux bords parallèles avec un effet de porte à faux.

Explication : http://www.wildcountry.co.uk/Products/PassivePro/Rockcentrics/

Chez Camp : http://www.camp-usa.com/products/climbing-protection/carvex.asp

Et chez Métolius : http://www.metoliusclimbing.com/curve_hex.html

Wild country (avec un coté arrondis), Black diamond (avec un câble) et quelques autres marques n'ont jamais cessés d'en produire toujours sur le même principe, habituellement attachés avec une cordelette certains disposent d'une sangle en dyneema (trop souple pour être maniables).

 

Tricams

Tricams-0_5-2_0-0923a-08

C'est un vieux et astucieux système permettant à un coinçeur sans aucune articulation de se calerdans un trou ou une fissure par bras de levier, l'aspect un peu magique de ce principe a fait qu'on en a peu vu (au moins en France, ils sont pourtant léger et peuvent s'utiliser autant comme un coinceur classique que comme un Friend avec l'avantage d'avoir un plus large champ d'action.

Ils en existe en 13 tailles de très petits comme de très gros et sont fabriqués par la marque Camp.

http://www.camp-usa.com/products/climbing-protection/tricams.asp

http://www.camp-usa.com/products/climbing-protection/dyneema-tricams-05-20.asp


Big brothers

Big bro

Il s'agit d'un tube réglable qui vient se caler entre les parois de la fissure, ils servent essentiellement dans les fissures plus large que les plus gros Friends. Une fois positionné, une gâchette permet de déclencher l'ouverture, une virole permet de bloquer le système. Les deux extrémités du tube sont parallèles mais ne sont pas perpendiculaires au tube, une cordelette est fixée à l'extrémité la plus haute du tube pour créer un bras de levier et faire tenir l'ensemble.

Le big bro fonctionne sans pile sauf celui de ma sœur.(le big-bro de ma sœur..désolé!!!). Ils existent en 6 tailles, assez couteux mais incontournables pour les renfougnes/offwidth

C'est la marque Trango qui fabrique le Big Bro : http://www.trango.com/prod.php?id=34

Leur site mérite une visite avec de belles photos (why do you need a big bro...) et du matos original.

Les big bro existent en 6 tailles mais les 3 plus petites sont de la même taille que des friends classiques (qui semblent d'une utilisation plus commode). Les 3 grosses tailles n'ont pas d'équivalent.

 

Conneries spécial trad

 

  • Noeud coincés, dans le site Allemand /tchèque de « elbsandsteingebirge » (ca veut dire tour de grès fréquentés par des putains de psychopathes de la mort) l'escalade est codifiée par une éthique extrêmement stricte, nombre d'ancrages limité pour atteindre le sommet de chaque tour, interdiction d'utiliser des coinçeurs mécaniques car le grès est très tendre, interdiction de se pendre sur un ancrage pour en poser un autre...l'escalade se protège donc essentiellement sur lunules et Nœud coincé, chaque grimpeur part donc dans les voies avec tout un échantillonnage de cordelette, sangles, cordasses de divers diamètres pour pouvoir se protéger. Contrairement à ce que le pourrait croire, les grimpeurs locaux font des trucs mutants. Cette technique doit être retenue dans nos contrées pour sauver sa peau en cas de manque de matos, un bon nœud coincé est impressionnant mais tient réellement bien.

http://www.teufelsturm.de/fotos/galerie/


  • Pitons, Les grimpeurs anglais de trad (les plus extrémistes) s'autorisent l'utilisation de pitons, bien sur sans marteau (???!!!). lorsqu'il est impossible de faire mieux, ils posent un piton dans une strate ou un trou et grimpent en espérant que celui-ci ne saute pas en cas de chute, il arrive qu'il le fasse tenir avec un chewing-gum ou du bois...

     

  • cam hooks, Ce sont des espèces de crochets gouttes d'eau que l'on utilise dans une situation de bras de levier, essentiellement en artif car il est difficile de les mettre en tension (il faut parfois utiliser du scotch et lorsqu'on les lâche dans une fissure verticale...ils tombent!!!Camhook

     

  • Cric de voiture, c'est un peu lourd mais ca marche...moins cher qu'un big-bro et plus polyvalent (pour les roues...)

     

  • Casque, la première longueur des « Barjots » dans le Verdon à été ouverte avec des casques....

DSC00460

 

● Des nouveaux venus dans le rack tradiste, nos amis tchéques (qui rappellons le ne s'autorisent pas les friends et autres artifices métaliques) se protégent classiquement à l'aide de noeuds coincés ont inventé un coinceur en sangle cousue intégralement textile et donc utilisables dans les fameux grés de l'elbsanstein sans se prendre une rafale de kalach'.

http://cs.euroclimbing.com/?p=16362

ces outils s'appellent des friendy, ils existent en 8 tailles ( environ de violet camalot à bleu), munis d'une sangle en dyneema pour les mousquettonner et d'une cordellette afin de les retirer en forçant vers le haut (ne doit pas toujours être facilement accéssible).

Ils ne sont pas aussi passifs que l'on pourrait le croire, en effet les sangles qui le composent sont cousues ensembles comme un cône autour duquel une autre sangle coulisse dans un élastique, ils s'adaptent donc à la largeur de la fissure et génèrent une sorte d'expansion lorsqu'on les sollicitent (sans démultiplication contrairement au friends).

Trés léger, et d'un fonctionnement bien moins aléatoire que les noeuds pour un néophyte, il y a des chances qu'ils séduisent des grimpeurs étrangers visitant les kaisergebirge et soucieux de ne mourir ni pendant la journée ni le soir au bar...sur un malentendu!!!

Pour le moment il semble difficile de les acheter, ils ne sont pas normés hormis la sangle en dyneema de chez singing rock.

 

friendy.jpg

 

L'anticam

 

anticam.jpg

 

porte bien son nom il est au jumar ce qu'est le ti-bloc, à savoir une empreinte inverse au friend, même fonctionnement avec cames mais non pas pour fonctionner dans une fissure mais autour d'une lame de rocher ou une colo (probablement plus facile à placer qu'un serre-joint d'une main. Comme pour le big-bro, une fois possitionné, il faut serrer la tige filetée, les cames jouent ensuite leur rôle. 

Pas d'homologation pour la protection pour le moment, article de suspention mais son inventeur semble avoir confiance. Dans cette vidéo, le seul truc couillon c'est qu'il pourrait aussi bien poser des friends. Cela reste une piéce hyper spécifique utile dans le cas d'expanding, d'écailles bordant de trés grosses cheminées ou dans le calcaire sur collo mais généralement dans ce genre de spot il y a plus communément des spits...

 

Le Gipsy de kong :

 

G1

 

Cela fait maintenant quelques mois que nous nous servons du Gipsy et les prêtons souvent, assez pour avoir un retour potable.

  • Premier contact, cela ressemble à un tricam (Camp) à géométrie variable, le principe a donc fait ses preuves.
  • L'engin se place en concurence (complémentaire?) avec les gros Camalots (N°6) ou wild-country équivalent et avec le Big-bro. En ce qui nous concerne, nous n'avons pas jugé que les petites tailles pouvaient être plus fonctionnelles que des cam classiques du coup nous nous sommes concentré sur la grande taille.
  • au niveau amplitude, le Gipsy est meilleur que le C4 N°6 car il peut devenir petit comme un ancien C4 N°3,5 et devenir plus grand qu'un N°6 de 1 cm (rien que ça!!). La comparaison avec le big-bro est moins évidente, il faut comparer avec le Vert (N°3 trango) qui s'ouvre un peu plus mais devient nettement moins petit (équivalent camalot C4 N°5). A l'usage le Gipsy s'utilise dans le même type de fissure que le trango big-bro bleu (N°4) avec donc plus d'amplitude mais le Big-bro devient plus gros (sans parler du jaune N°5 qui est énorme : jusqu'à 46cm, le Gipsy ne peut plus jouer..)
  • Pour les kéké ou les fans d'expé légére, le Gipsy est plus léger qu'un N°6 C4 (50g) mais un peu plus lourd (100g) que le Big-bro équivalent (N°3 vert)
  • Au niveau tarif, il est de 60 euros, pour 110 euros pour un Camalot et 60 pour les Big-bro, c'est donc une victoire.
  • A l'usage, c'est un peu le bordel à trimballer mais les autres aussi, il peut être utile d'y rajouter une cordellette sur un des axes pour le porter "plus court" car au bout de la sangle c'est un coup à se fair un croche-pattes en pleine dulfer..Pour la pose, il y a un bouton (fragile) permettant de le garder ouvert (donc en position fermée!!) que l'on presse pour qu'il vienne se poser sur les bord de la fissure. C'est facile, moins qu'un Camalot(habitude??) et beaucoup plus qu'un Big-bro qui demande beaucoup de soins à la pose pour être correct. Il est clair que cela tient bien. 
  • Une particularité à double tranchant : le Gipsy est trés fin, c'est à dire qu'il peut se poser dans des fissures trés peu profondes (5cm) ce qui n'est pas le cas d'un Camalot, c'est positif mais en contre partie, il lui faudra une fissure très haute pour s'insérer, on peut donc oublier les trous ou il faudra un Camalot.
  • Au niveau résistance les 3 sont équivalents (15kn)
  • la tenue pendant l'escalade avec les mouvements de la corde est importante pour ces outils utilisés en cheminées, il n'est pas rare de les faire bouger d'un coup de pied ou par les mouvements de la corde. Le Big-bro perd d'office cette partie car il est trés "mobile", le Camalot est le meilleur car il peut se déplacer sans pour autant sortir de son logement, le Gipsy est lui assez stable (ressort puissant) mais par contre très exigeant sur le sens de traction, s'il est sollicité de travers, il se retourne et glisse. (nous avons expérimenté une solution qui semble bien marcher mais n'est pas recommandable, sortir la sangle de son logement bas (voir photo) et la laisser libre au fond de la fissure, ce n'est certe pas une technique réguliére mais cela semble donner de meilleurs résultats (sauf à l'horizontale) A N'ESSAYER QU'AU SOL OU EN PARFAITE CONNAISSANCE DE CAUSE.

G2 - Copie

 

G3

 

  • enfin, dans le cas d'un combat avec des punks ou des CRS, le Gipsy aura son effet tandi que le C4 N°6 vous fera passer pour une drag-queen et le Big-bro...je préfére ne pas imaginer!!

En conclusion, on pourrait penser que ce soit un ustensile réservé aux spécialistes, ce n'est pas le cas, pas cher, léger, facile à poser et disposant d'une large pallette de taille sur une seule taille. Il est en outre la bonne réponse pour une voie ou on aurait "éventuellement" besoin d'une grande taille et pas envie de trimballer trop de poid.

Cela dit, comme pour les link-cam oméga-pacific, vaut-il mieux avoir plusieurs coinceurs au baudriers qu'un seul qui fait toute les tailles??!! Ca dépend des cas. 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marco 26/01/2010 13:37

C'est juste qui n' en a pas mais dans les cheminés trés larges, tonio utilise souvent un god-ceinture...c'est graou qui l'avait abandonné sur la vire l'année derniére.

Jean_Ma 26/01/2010 10:53

Cric de voiture... et pourquoi pas des poupées gonflables