Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2019 3 30 /01 /janvier /2019 09:21
Grand nombre de gants vendus dans le commerce. Alternatives au Strap.

Grand nombre de gants vendus dans le commerce. Alternatives au Strap.

Alors si le sujet était jusqu'à récemment très simple, deux solutions :

 

- ne pas utiliser de gants. 

- faire des gants en Strap ou  porter les gants Ocûn, leader jusqu'à il y a peu sur le marché.

Il y a désormais toute une gamme de gants vendus dans le commerce, jusqu'à Simond qui en a mis récemment en rayons, on peut dire que c'est quand même un signe de l'engouement vers l'escalade trad, on voit même des grimpeurs de falaises sportives (sans fissures) avec dans gants ce qui est assez cocasse...

Déjà expliquer pourquoi des gants, on laisse donc tomber l'escalade "à mains nues"? non en fait pas vraiment puisque la face palmaire (intérieur des mains) reste libre, nue. La nécessité de porter des gants est uniquement présente en fissure car l'on vient coincer ses mains dans le rocher en créant de la pression de manière mécanique avec sa main, la face supérieure de nos mains étant bien plus tendre que l'intérieur car rarement sollicitée, il devenait intéressant de la protéger. C'est à ça que servent les gants.

Pourquoi certains n'en mettent pas ou rarement? (c'est mon cas), d'abord par flemme, faire des gants en strap c'est chiant, long à bricoler, ça colle et ça arrache les poils quand on les enlève. D'autre part, passer la journée avec des gants si on grimpe tout le temps en fissure (Indian Creek) est indispensable, ça le devient moins lorsqu'on passe dans des voies de largeurs variées et ou donc les gants ne servent pas toujours (Annot). A noter qu'avec le temps (qq années) la peau du dessus des mains devient plus résistante et que l'apprentissage de l'escalade en fissure permet de largement moins forcer sur les verrous et donc s'économiser la peau.

Enfin, certains se refusent à utiliser les gants (mais pas des chaussons!!) par éthique car clairement c'est une aide à l'escalade, d'abord ça supprime une partie de la douleur (masochisme?) et surtout le caoutchouc est bien plus adhérent que la peau (sanguinolente!!), pire que ça, le gants permet de tricher (ou gêne parfois) sur l'adéquation entre la largeur de sa propre main avec celle de la fissure convoitée. Le principe du gant étant globalement de se débrouiller pour coincer le gant dans la fissure et de se retrouver pendu de manière assez passive par l'attache du poignet, c'est donc une économie d'énergie, si vous ne me croyez pas, grimpez avec des gants dont l'attache au poignet est cassée et on en reparle!

 

  • On ne peut pas comparer quoi que ce soit sans parler bien entendu des gants "historiques" en Strappal :

- ils constituent une forme de tradition, dans certaines communautés de grimpeurs ils sont acceptés tandis que les gants d'usine sont considéré comme de la triche (en Tchéquie par exemple, vous pourriez être victimes de pratiques sexuelles non consenties...). 

- ils ont le mérite d'être orthopédiques! (parfaitement adaptés à la main du grimpeur) plus que ne le sera aucun gant manufacturé.

- ils sont fins et plus légers, permettant plus de sensations que des gants en caoutchouc, d'autre part dans des fissures ou on a du mal à rentrer la main (#0,75 camalot) ils gêneront moins que des gros gants en gomme. A l'inverse dans une fissure en #4 camalots, ceux en gomme auront l'avantage d'élargir favorablement notre main. (relire ce paragraphe en pensant comme un pervers est assez drôle!)

- Contrairement à ce qu'on pourrait penser ils ne sont pas si économiques, on peut les garder longtemps et les rapiécer à souhait mais malgré tout le tour du poignet doit systématiquement être remplacé, un rouleau de "vrai" strap coutant assez cher, on arrive rapidement au prix de gants du commerce. Conseil : laisser tomber le strap de gym de couleur, Elastoplast et autre Sparadrap pas cher : seul le vrai strappal fait du bon boulot.

- ils sont stylés et ça...ça compte : trainer au bar avec ses gants sales et usées, une pinte à la main, un sac dont dépasse discrètement (mais pas trop) un N°6 vous fera irrémédiablement reconnaitre comme un membre avertis de la secte par un(e) grimpeur(euses). Dans le cas de néophytes, vous passerez avantageusement pour un adepte de Bruce-lee ayant passé l'aprem à taper dans un Palmier (rien à voir avec Carole...), ou un platane pour Annot. Bref : que du bon!

 

Conseils pour les gants en Strap :

- Authentique Strappal uniquement.

- épiler ou enduire de magnésie ses mains avant encollage. (les mecs à un moment il va falloir enlever les gants, demandez à votre copine!)

- veiller à bien "rouler" les parties entre les doigts pour que ça ne gêne pas.

- veiller à être généreux sur les cotés de la main, en verrous de poing ces parties sont très sollicitées.

- faire un ourlet aux bandes finissant sur les cotés (couper 1 cm trop long et coller en dessous).

- garder le poignet en mode "neutre" ni en extension ni en pronation, au risque de ne plus réussir à plier le poignet.

- ne pas trop serrer le tour de poignet (circulation du sang) mais le faire solide (deux tours).

- afin de les réutiliser, détacher le tour de poignet, enduire l'intérieur du gant de magnésie pour qu'il ne colle plus et refaire le tour de poignet avec du Strap neuf.

 

Voyons maintenant ce que valent les gants du commerce.

Ils sont une bonne alternative si vous n'avez pas envie de subir les explications précédentes, valent le coup si vous grimpez occasionnellement en trad ou si vous souhaitez protéger vos mains pour une longueur en grande voie (et pas avoir de gants le reste du temps). Facile à mettre et à enlever, ils peuvent trainer dans la poche de haut de sac et servir au cas ou.

Il sera difficile de vous les prêter (comme un slip), déjà parce qu'ils existent en plusieurs tailles selon les marques et surtout parce qu'ils doivent être bien ajustés. Si vous prêter des gants trop petits à votre partenaire, il va vous les agrandir et deviendront trop mou-larges pour vous.

Comme pour des chaussons, veiller à les prendre plutôt un peu trop petits, ils vont s'agrandir et se mettre à votre forme que trop grands ou un effet "vieille chaussette" est déplorable. Un achat sur internet sans les avoir essayé auparavant est un acte désespéré.

Tout en veillant à la taille vérifier que vous arrivez bien à plier le poignet (dans les deux sens), que le velcro est assez long pour avoir un peu de marge (facile de le couper s'il est trop long) et que le gant dépasse bien sur les bord de la main et vous protège bien les os du bras (radius/cubitus) car comme pour les malléoles c'est un endroit fragile.

Lors de votre choix, vérifier que la partie entre l'index et votre pouce comme celle le long de votre petit doigt sont bien protégées (et tendues) vous allez souvent grimper en plaçant votre pouce vers le bas de la fissure, cette partie est essentielle et souvent négligée.

Je recommande de choisir des gants dont le velcro peut se cacher sous une partie amovible du caoutchouc ( OBR-WORKS ou nouveau Ocün V2) dans le cas contraire celui-ci va se déchirer très rapidement. La qualité du velcro est importante et très variable d'une marque à l'autre. Pour des gants qui ont le velcro apparent : faire systématiquement un tour de Strap en 80mm autour du poignet (du coup ça devient un peu contre-productif!).

 

Allez comparons :

  • Gants Ocün V1 (idem gants Simond) :
crack climbing gloves ocun V1
Gants de fissures ocun V1
crack climbing gloves Simond
Gants de fissures Simond

cool : pas cher, fins, bien taillés, faciles à trouver. (sauf que le V1 est remplacé par le V2)

pas cool : fragiles, velcro non protégé et fragile (surtout sur le Simond). Les Simond sont les moins chers de tous les gants.

  • Gants Singing Rock Chocky,

Cool : système entre les doigts élastique et confortable mais...

Pas cool :  épais et élastiques trop fragiles et non-remplaçables. Velcro non protégé, peu durable.

Gants Singing Rock Chocky

 

  • Gants Ocün V2 :
Gants de fissures Ocun V2

identiques au V1 si ce n'est une protection du velcro sous la partie en gomme.

 

  • Gants OR "Splitter" :
Gants de fissures OR "Splitter"

cool : très légers (trop?), super fins.

pas cool : mous, fragiles, velcro non protégés, chers.

 

  • Gants OBR-WORKS :
Crack climbing protection gloves
Gants de fissures OBR-Works

Cool : carrément durables (cuir) d'autant plus que les passants entre les doigts sont interchangeables facilement ET réglables (ce sont les seuls) c'est simplement un lacet de chaussures. Plus grande surface que les autres. Hyper confortables. Moins chers que les Ocün, bien que l'on continue à enseigner la fabrication de gants en Strap, ce sont ceux que nous avons choisi de prêter durant les stages de Trad à Annot.

Moins cool : plus lourds et épais.

Achat à distance par mail en anglais/carte bleue (les tailles sont identiques aux Ocün) : de.obrworks.cz

Tel.: +420 723 824 146 obrworks@obrworks.cz
 

En conclusion :

Il semble bon d'être capable de faire des gants en Strap, au moins pour essayer ou ne pas se retrouver démunis à l'étranger en cas de perte.

Dans le cas d'un achat de gants du commerce, pour du vite-fait tous les gants se valent (Simond, Ocün V1) même si la protection du velcro devient rapidement indispensable en cas d'utilisation plus qu'occasionnelle, dans ce cas, le choix se porte soit vers la facilité/finesse (Ocün V2) ou vers la durabilité/épaisseur avec les OBR-Works.

A moins d'avoir les deux en fonction de la fissure choisie!

A noter qu'il existe aussi des protec de chevilles.

Stage de Trad à Annot, préparation des gants.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Candice 11/03/2019 15:21

Très bel article, très intéressant. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.