Lundi 17 novembre 2014 1 17 /11 /Nov /2014 17:51

baou-de-parou-2704.JPG

 

Bon que ce soit clair, il ne s'agit pas de faire la promotion de cette voie mais plus de signaler son ouverture à des grimpeurs qui auraient la même idée en espérant qu'ils renoncent!!!

 

Ca faisait longtemp que ce grand dièdre juste sous le sommet du baou surplombant le village (gloups) nous attirait, le rocher jaune est généralement bon...Marco nous a convaincu facilement (on peut dire que c'est de sa faute!!!)

Il y avait même un mythe comme quoi les anciens l'auraient déjà fait dans les années 80...en fait NON.

 

Passons sur la qualité du rocher absolument digne des pires endroits de la Jordanie, oublions le fait de surplomber la maison ou s'organisent les battues des deux équipes de chasse d'Annot, laissons tomber le fait que les cailloux qui tombent (forcément...) passent soit par la fenètre d'une maison soit sur la voie de chemin de fer (cet hiver c'était pas nous!!!), essayons de ne pas s'apesantir sur le fait qu'il soit à peu prés impossible de protéger les deux longueurs du milieu (même avec une perçeuse...).

Enfin, nous aurons eu deux satisfactions :

 

d'abord voir Marco serrer les fesses et ça c'est jouissif.

 

Un dialogue au delà du réel alors que nous étions en troisième longueur :

 

le casse-couille : " qu'est ce que vous faites là, descendez, vous êtes dans un parc national (???) c'est interdit de grimper, vous pouvez avoir 20000 euros d'amende!!!"

 

nous "...."

 

le casse-couille : "descendez tout de suite ou je fais venir les gendarmes!!!"

 

moi : " heu monsieur excusez nous on savait pas, vous êtes sur de tout ça?? Ne restez pas la, mon ami la haut il fait tomber des cailloux, c'est dangereux"

 

Chutes de gros blocs autour du personnage!!!

 

le casse-couille  (trés nerveux): " descendez tout de suite je vous laisse 10 min"

 

moi (trés poli) : "ben c'est à dire que mon ami la-haut il peut pas descendre, il vient de faire un passage un peu dangereux (gloups) et c'est mieux si on sort par le haut"

 

marco (tendu): " putain marie-line fais gaffe ça craint là, si je me la colle faites gaffe à vous que le bloc vous tombe pas sur la tronche"

 

le casse-couille (trés trés nerveux) : "descendez tout de suite c'est interdit de faire de l'escalade ici" 

 

marco (à voix basse mais crispé): "mais il veut quoi ce connard dit lui de se barrer"

 

moi (à voix basse aussi) : "putain mais je sais pas qui c'est..."

 

marco (en hurlant!!) : ON FAIT DE LA RANDONNéE, DE LA RANDONNéE PUTAIN, PAS DE L'ESCALADE !!!!

 

 

Il n'y aura donc pas de topo, 4 longueurs, c'est pourri, ça protége mal et il y a largement mieux à faire (même si ce n'est pas dans un parc et que rien n'est spécialement interdit et que nous avons pris toutes les précautions pour ne mettre personne en danger, à bon entendeur)

baou-de-parou-2629.JPG

 

baou-de-parou-2641.JPG

 

baou-de-parou-2646.JPG

 

baou-de-parou-2648.JPG

relais doublé, on sait jamais...

 

baou-de-parou-2650.JPG

 

trav du sable...

 

baou-de-parou-2657.JPG

 

baou-de-parou-2679.JPG

à la recherche de protéc viable...notez l'air dubitatif!!!

 

baou-de-parou-2684.JPG

seuls trucs vraiment notables, ce vieux nid d'aigle et une échelle rudimentaire (70m du sol, plein gaz) probablement pour aller chercher des oeufs, couillus les anciens!! On a même pas compris comment ils pouvaient arriver là.??

 

baou-de-parou-2687-copie-1.JPG

 

 

et pour finir des images du nouveau secteur, bien plus prolifique : Etienne dans le 6C/6A

baou-de-parou-2616.JPG

 et moi dans un 6a en trav

 

baou-de-parou 2622

 

 

Par tradannot
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Dimanche 16 novembre 2014 7 16 /11 /Nov /2014 22:49

1.JPG

 

Bon, voilà la suite de nos périgrinations, nous étions partis pour bartasser dans le fond du vallon avec des gros sacs mais finalement nous avons décidé d'aller vite jeter un coup d'oeil au pied de cette grande-grande face. Surprise, le pied est tout dégagé (pas de maudit chemin à tracer) et le rocher est dément, trés rapidement deux départs sont évidents, la suite ne se voit pas. La décision est vite prise, on dort là et demain on monte voir.

Comme on est deux cordée on va ouvrir en parralléle, la place ne manque pas. Nous attaquons avec Marie-line dans un magnifique diédre inquiétant mais qui finalement protége bien tandis que Gilles et Magalie partent en quête de taffoni plus à gauche.

Ca déroule bien, le final de la première tour est une régalade (mur raide plein de trous pour nous et un super diédre pour nos amis).

Une fois engagés dans la deuxiéme tour, nous n'en finissons plus, le haut est finalement plus haut que le bas (contrairement à ce que les photos aissent penser).

 

En tout cas on a rarement fait un truc aussi varié, pas dur dans du rocher dément. Cela demande un peu de flair pour l'itinéraire (rien en place) mais c'est logique. La tour du haut est super gazeuse. Le fait d'arriver directement au sommet de la Punta Rossa tout à fait alpinistique!!!

 

PA140988--2-.JPG

 

2.JPG

 

Gilles dans le bas de "calamity Mag"

 

3.JPG

 

4.JPG

le haut de la tour 1

 

5.JPG

L'attaque du "kiff du têtard"

 

 

6.JPG

 

7.JPG

 

8.JPG

bivouac super hot!!!

 

9.JPG

le départ de "calamity Mag"

 

10.JPG

 

11.JPG

 

12.JPG

 

13.JPG

 

14.JPG

 

15.JPG

 

16.JPG

 

17.JPG

 

18.JPG

Gilles pas mécontent d'en finir...maintenant va falloir descendre avant la nuit!!!

 

19.JPG

 

20.JPG

Marie-line sceptique pour l'horaire...

 

21.JPG

 

22-copie-1.JPG

 

23.JPG

carrément alpinistiqueeee

 

24.JPG

 

25.JPG

les rappels d'espéranza pour redescendre tranquillou

 

topo-face-nord-punta-rossa.jpg

le topo original.

 

Je pense que la voie fait trés bien à la journée, compter 1h30 d'approche, le chemin du pulischellu commence à être vraiment facile à trouver. et la redescente est rapide.

 

 

Par tradannot - Publié dans : Corse nouvelles voies
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Lundi 10 novembre 2014 1 10 /11 /Nov /2014 19:48

teghie-topo.jpg

 

Tout est dans le titre, nous sommes allés encore une fois en Corse, encore une fois à Bavella qu'on commence à bien connaitre et qui du coup nous attire de plus en plus. Nous avions perdu floflo blessé aux côtes mais gagné un couple pas banal : Gilles Donadio et Magalie Brunel. (voir la suite)

 

Nous avons ouvert quelques voies dans le fond des vallons (topo à suivre) mais celle-ci était juste la à nous attendre, en plein milieu des tegh', une fissure qui déroule bien et variée en bas et puis des dalles propres et qui protègent assez bien en haut, un petit tunnel en plein milieu des dalles du haut pour une touche de rigolade.

Le tout fait une ligne super "classique", peut être la plus facile d'accés pour monter au sommet. Il ne faut pas beaucoup de matos et nous avons laissé le tout propre. 

 

Matos : deux jeux jusqu'à N°4 éventuellement des cablés. 4 relais sont équipés, pas de spits dans les longueurs.

Dans L5 veiller à quitter la fissure lorsque l'on rejoint presque étaux et violon (spits rouillés dans une fissure à main qui filent dans une dalle lisse), elle devient toute pourrie et à gauche une autre sortie est plus jolie.

Le seul passage un peu inquiétant (au pire il suffit de traverser 20m pour rejoindre la porte des cieux) est le 6a au dessus de la vire, une petite trav en dalle vraiment facile mais un peu engagée. La longueur suivante marche bien , il y a des trous pour les cam's.

Dans la longueur du tunnel veiller à bien prendre la fissure de gauche, tout droit cela marche (6a) mais c'est moins rigolo.

 

1.JPG

Marie-line dans le tunnel

 

2.JPG

Marie-line en tête (tout le bas) au combat dans la L2

 

3.JPG

Mais ya du gaz. L3

 

4.JPG

cheminée tranquille de L3

 

5.JPG

 

6.JPG

Relais de L3

 

7.JPG

 

8.JPG

L4 je repars bien volontier!!!

 

9.JPG

 

10.JPG

probablement ce qui a fait que la ligne n'avait pas été ouverte avant : 3m de ronces, si c'est que ça on signe tous les jours!!!

 

12.JPG

 

13.JPG

 

14.JPG

la longueur qui demarre de la vire, petite trav en dalle un poil engagée.

 

PA090765.JPG

sceptique??

 

PA090773.JPG

yeah!!!

 

PA140944.JPG

youhooo

 

PA140946.JPG

on devine le tunnel la haut

 

PA140953.JPG

 

PA140957.JPG

 

PA140967.JPG

 

PA140975.JPG

la sortie du tunnel (assez long mais il fait jour)

 

PA140978.JPG

 

PA140984.JPG

 

summit, relais : tout le monde en bas!!!

 

topo-penne-rigate.jpg

 

le topo initial pour les fétichistes.

 

 

 

Par tradannot - Publié dans : Corse nouvelles voies
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 10 novembre 2014 1 10 /11 /Nov /2014 09:36

3 (2)

 

Depuis son ouverture il y a deux ans, cette ligne fort atypique avait attiré beaucoup de grimpeurs curieux mais nombreux n'ont jamais quitté le sol. Impressionnant l'engin, assez pour se demander si on parle bien d'escalade ou d'un sombre mix entre spéléo et bucheronnage. bref ...Violent.

 

Violent et pas facile à protéger, la plus-part des autres tests en off-with d'annot (big-brophylia 7a, roots canal 6C, hémofile 6c ou encore royal with squeeze 7a+) sont généralement trés "safe" pour peu qu'on ait le matos adapté mais la il s'agit d'être tête en bas pas loin du sol avec des cam's super ouverts  et un big-bro fuyant, assez pour se foutre la tronche dans le sable.

Donc bravo à Enzo, tu nous avais déjà bien blazé avec la répét à vue de la "trav du cerisier" 7b+ avec la blague du N°6 mais la on est vraiment dans du pas-banal.

Chapeau bas!!! (c'est le cas de le dire!!)

 

2--2-.jpg

 

1

 

une petite vue des protec à l'ouverture

 

1 (2)

 

on dirait que la photo est à l'envers..

 

5--2-.jpg

 

Bravo mec!!

(photos Etienne Tafary)

 

 

 

Par tradannot
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 17 avril 2014 4 17 /04 /Avr /2014 14:45

stage-annot.jpg

 

C.A.F de Marseille et de Grenoble, GUMP et autres grimpeurs éparpillés se sont donné rendez vous à Annot pour un de nos désormais bien rodés stage de trad. 

 

Objectif : élargir ses horizons en matière gestuelle comme techologique en escalade de fissure.

 

Contrainte un peu particilière cette fois, un groupe assez hétéroclite avec des grimpeurs plus ou moins forts en escalade "normale" et surtout plus ou moins habitués à manipuler des coinceurs (hein Léa??!!)

 

Autre paramétre assez inhabituel et particuliérement appréciable : un mélange de générations et d'optiques : des vieux briscard et des jeunes loups "adeptes du perfo" et des indécis, de quoi animer nos débats tardifs...

 

En conclusion, malgrés l'aspect assez pénible (douloureux??) de la première demi-journée dédiée à la gestuelle en fissure et l'aspect douloureux (pénible??) de la deuxiéme journée d'apprentissage et remise à plat de la pose de protections et autres facteurs de chute...TOUS conviennent que c'est particuliérement gratifiant de finir par arriver à "rentrer" des verrous (pas encore dans toutes les largeurs...) de se protéger et finisse par rapidement grimper dans leur niveau normal en tête en se protégeant.

Sur la fin, les filles mettaient des buts aux garçons et essayaient de rentrer même la tête au fond des fissures à main.

 

Il reste encore une certaine marge de progression pour retirer les coinceurs trop coincés mais le monde ne s'est pas fait en un jour   ;-)

 

Pour le reste, beaucoup de coinceurs, des pizza, de la bière et l'envie d'en remettre une couche, certain parlent déjà de revenir pour une session d'ouverture/nettoyage!!

 

Rafale de photos : ICI et LA

 

le compte rendu des loustics : lien 

 

 

Merci à tous c'était dément.

Marie-line et Lionel

Par tradannot
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés